Soutien psychosocial


soutien psychosocial

sessions individuelles ou collectives

Le Contexte

Dans un pays en conflit depuis 40 ans, la violence est omniprésente en Afghanistan. Les femmes sont d’autant plus touchées qu’elles subissent des violences spécifiques à leur genre. En effet, l’Afghanistan est un pays traditionnellement conservateur dans lequel historiquement, les femmes ont rarement participé aux processus de prise de décisions politiques, sociales et économiques. Sous le régime taliban, les femmes étaient privées de tous leurs droits et victimes d’une intense répression. En 2009, le gouvernement afghan a adopté, pour la première fois de son histoire, une loi traitant de la question de la violence contre les femmes, y compris le harcèlement, le mariage forcé, précoce ainsi que la polygamie. Cependant, la violence sociale envers les femmes – qu’il s’agisse de violences domestiques, de meurtres, de passages à tabac, de mutilations, de mariages précoces, de mariages précoces, de mariages de filles pour résoudre des conflits (baad) reste une réalité dans tout l’Afghanistan, malgré les efforts du gouvernement pour criminaliser ces pratiques. Pour beaucoup de femmes, ces violences commencent dès l’enfance, et continuent tout au long de leur vie.

 

 

Selon le dernier rapport du Fonds des Nations Unies pour la population, des études sur la violence domestique en Afghanistan ont révélé qu’une fille sur trois victime de mariage forcé (58% des femmes) ou précoce (35% ont moins de 18 ans, 9% ont moins de 15 ans – UNICEF 2017) a été victime de violences sexuelles et 62,5% a subi des violences physiques. De plus, environ 87% des femmes ont déclaré avoir subi au moins une forme de violence physique, sexuelle ou psychologique ou un mariage forcé au cours de leur vie. Les femmes sont d’autant plus vulnérables qu’ils n’existent que très peu d’endroits où elles peuvent s’exprimer librement en sécurité.

La violence envers les femmes reste très répandue et taboue en Afghanistan malgré les efforts du gouvernement. Au-delà de proposer un soutien psychosocial aux femmes (ce qui est très innovant), le plus grand challenge de ce projet est de susciter un changement d’attitude des communautés à l’égard des violences de genre et d’ancrer des bonnes pratiques. Nous nous inscrivons ici dans une logique de « petits pas » en transformant les mentalités petit à petit pour aboutir à un changement global et durable. 

Le Projet

Depuis 2011, Afghanistan Libre met en place de façon ponctuelle un soutien psychosocial. Nous avons ainsi pu nous-même constater, l’impact ultra-positif de ce soutien sur les femmes les plus vulnérables. Toutes nos bénéficiaires ont observé une amélioration de leur santé mentale, de leur bien-être et de leur confiance en elles. C’est pourquoi, en 2019, nous avons cherchons à systématiser ce soutien dans nos écoles et Maisons de Femmes.

Le soutien psychosocial a pour but d’accompagner les femmes afghanes vulnérables et victimes de violences domestiques et sociales en leur donnant accès à une aide psychosociale individuelle ainsi qu’à des activités thérapeutiques de groupe.

 

Ce programme leur permet de pouvoir exprimer leur ressenti en toute liberté et dans un espace sûr, première étape vers le bien-être et l’acceptation de soi. L’accompagnement est effectué par des conseillères psychosociales qualifiées. Nous employons deux conseillères à plein temps qui effectuent chaque semaine 2 jours de consultations dans le District de Paghman et une journée dans la province du Panjshir. Les sessions individuelles ou en groupe ont lieu dans les écoles, les Maisons de Femmes mais aussi les Centres de Formation à la couture.

En regagnant confiance en elles, les femmes améliorent leurs capacités à travailler, à apprendre, à s’exprimer et à protéger leurs droits. Les groupes de soutien psychosocial incluent également des sessions de partages communautaires avec les hommes des villages. Durant ces sessions, les membres de la communauté sont invités à discuter des problèmes sociaux qui portent préjudice à la communauté et aux femmes. Afghanistan Libre est en effet persuadée que l’amélioration de la condition de la femme en Afghanistan passe par la sensibilisation des hommes. Enfin, nous mettons en place un soutien psychosocial sous forme de sessions de groupe et individuelle pour les filles des grades 11 et 12 ainsi que leurs professeures au sein des écoles que nous soutenons.

BÉNÉFICIAIRES

0
femmes par mois en moyenne
0
lycéennes par mois en moyenne

LOCALISATION

VILLAGE DE PARACHI​

District de Paghman

Village de Dara Zargaran

District de Paghman

VILLAGE DE KHOJA LAKAN

District de Paghman

VILLAGE D'HANABA

Province du Panjshir