Projet Réponse COVID-19

PROJET RÉPONSE COVID-19

Le Contexte

Alors que le monde fait face à une pandémie et que nous vivons tous une situation exceptionnelle, l’Afghanistan fait partie des pays les plus vulnérables pour y faire face. Officiellement, des dizaines de milliers de cas de COVID-19 ont été recensés et ce chiffre augmente tous les jours. Il apparaît toutefois très fortement sous-estimé au regard de la situation du pays, et la plupart des victimes ne sont pas déclarées, en raison d’une pénurie criante de tests et l’absence d’un système de comptage fiable. Des milliers de réfugiés afghans sont forcés de revenir d’Iran, l’un des pays les plus touchés par l’épidémie, car les hôpitaux iraniens refusent de les soigner. Aucun système de suivi et de tests n’est mis en place pour ces personnes. Il n’y a actuellement que 300 respirateurs pour 35 millions d’habitants. Si les grandes villes comme Kaboul sont placées en confinement (une mesure inadaptée pour une économie parallèle de survie) et plutôt bien informées sur le virus, les zones rurales où agit Afghanistan Libre sont complètement laissées-pour-compte.

La précarité du système de santé afghan reconnu comme l’un des pires au monde, la fragilité de la situation politique actuelle et la persistance des attentats de Daesh/Talibans font craindre une catastrophe sanitaire majeure.

Notre Réponse

Ce projet est composé de deux phases :

– une première phase pilote mise en place dans le district de Paghman (province de Kaboul). Le but du projet a été de sensibiliser et équiper les populations rurales à travers la fabrication et la distribution de masques, kits d’hygiène et livrets de sensibilisation.

une seconde phase avec passage à l’échelle va être mise en place la province de Parwan. Nous avons choisi de nous concentrer sur la province de Parwan car le virus y circule de manière très active et la population souffre d’une désinformation massive. En effet, la plupart des gens contaminés, à défaut d’informations, pensent avoir contracté le typhus ou la malaria alors qu’ils présentent tous les symptômes du coronavirus.

Réponse Covid-19 dans le district de Paghman

Ce projet a agi sur 3 axes:

Sensibiliser les populations des zones rurales au virus et aux gestes barrières à travers la distribution de brochures d’information destinées à un public analphabète
Protéger ces populations en fabriquant et en distribuant gratuitement des masques (ces masques sont fabriqués par les bénéficiaires du programme de formation à la couture d’Afghanistan Libre)
Équiper les familles les plus vulnérables de kits d’hygiène

BÉNÉFICIAIRES

0
familles dans le district de Paghman, province de Kaboul
0
masques fabriqués
0
couturières

Réponse Covid-19 dans le district de Paghman

Nous proposons ici une expansion des activités pilotes à l’échelle de la province de Parwan qui rencontre les mêmes problématiques et où la crise sanitaire et économique est en train de flamber :

Distribution de masques, kits d’hygiène, livrets de sensibilisation pour 50 000 personnes

Renforcement du volet prévention par la diffusion d’une émission de radio spéciale de lutte contre le Covid-19 depuis une radio locale basée à Charikar : chaque émission sera diffusée une fois par jour durant une heure pendant un mois, avec un intervenant différent par jour (à tours de rôle un médecin, un psychologue ou un économiste). Les gens peuvent appeler et poser leurs questions en direct.

Cette émission a pour but de transmettre le plus largement possible des messages de prévention et bonnes pratiques face au coronavirus, et démentir les fausses rumeurs et croyances qui sont malheureusement très largement répandues. Cette radio touche un public rural, largement désinformé de 700 000 personnes environ entre les provinces de Parwan et Kapisa.

Soutien matériel aux hôpitaux publics de la province de Parwan dans leurs besoins les plus pressants, en coopération avec le Ministère de la Santé afghan

BÉNÉFICIAIRES

0
familles dans le district de Paghman, province de Kaboul
0
masques fabriqués
0
couturières

Le projet est financé par la Fondation Juniclair