NOS ORIGINES

CHÉKÉBA HACHEMI PRÉSIDENTE ET FONDATRICE D'AFGHANISTAN LIBRE

La présidente et fondatrice d'Afghanistan Libre, Chékéba Hachemi, est en première ligne dans la lutte pour les droits des filles et des femmes en Afghanistan depuis plus de 25 ans. Après avoir fui l'Afghanistan occupé par les Soviétiques quand elle avait 11 ans et s'être exilée en France, Chékéba Hachemi s'est promis de continuer à se battre et de donner une voix aux femmes de son pays. 

En 1996, elle fonde l’association Afghanistan Libre en réponse à la dégradation des droits des femmes sous le régime Taliban. 

Les premières années d’Afghanistan Libre sont consacrées en France à informer et sensibiliser sur les conditions de vie des femmes afghanes. En Europe et aux Etats-Unis, Chékéba Hachemi mène de nombreuses actions pour l’Afghanistan : campagnes de presse, lobbying auprès d’entreprises, de personnalités et d’institutions politiques (groupe de travail avec Kofi Annan, alors Secrétaire général de l’ONU ; invitée d’honneur à l’Organisation Internationale du Travail, à la journée des femmes à Genève et au Haut-Commissariat aux Réfugiés).   

Au début des années 2000, dans le fief de la rébellion contre les Talibans, la province du Panjshir, Chékéba Hachemi rencontre Ahmed Shah Massoud, le principal commandant de l'opposition aux Talibans avec qui elle travaillera en étroite collaboration jusqu’à sa mort.  

En 2001, elle fait la rencontre d’une réfugiée qui ne lui demande ni de la nourriture ni un abri mais lui demande de créer une école pour ses enfants. Marquée par cette femme, elle décide de construire la première école pour filles d’Afghanistan Libre : l'école Malalai dont elle pose la première pierre avec le Commandant Massoud. 

 

Elle a été la première femme diplomate d'Afghanistan, parmi d'autres rôles gouvernementaux influents. Elle renonce à son rôle dans la politique en 2009 lorsqu'elle dénonce la corruption de l'État afghan.

Après avoir mis un terme à sa carrière politique, chekeba poursuit son engagement pour l'Afghanistan au sein d'Afghanistan Libre. Elle y développe sa vision de l'émancipation des femmes à travers de multiples projets holistiques qui visent à accompagner des centaines de milliers de femmes de zones rurales de l’enfance jusqu'à l’âge adulte.

 

Pour son action à travers Afghanistan Libre, Chékéba Hachemi a reçu de nombreux prix tels que le Prix Femmes en Or (2001), le Prix des Droits de l'Homme de la République française (2012) ou encore le Prix International "Femmes, numérique, entrepreneuriat" de la Fondation La France s'engage (2019).