1.png

©MerylCurtat

KANKOR FOR A BRIGHTER FUTURE

Renforcer l'accès des jeunes filles à l’université par la préparation au Kankor, l'examen d’entrée pour les études supérieures.

En Afghanistan, seules 28% des filles sont inscrites au lycée et moins de 5% vont à l’université. Les difficultés d’obtention du Kankor, ainsi que le manque de transports publics sécurisés et les frais d'inscription trop élevés, sans oublier que seulement ⅕ des Afghanes ont leur Tazkira, obligatoire pour l’inscription au Kankor, sont autant de facteurs qui entravent quotidiennement l’accès des jeunes filles à l’université. 

  

La préparation au Kankor, mise en place par Afghanistan Libre depuis 2011 à destination des jeunes filles en classe de terminale vise à favoriser leur accès à l’Université en renforçant les cours dans les matières scientifiques, car ce sont celles qui représentent les plus gros coefficients. Ce concours national très sélectif donne accès aux universités publiques gratuites dont les places sont limitées. Pour la majorité des étudiantes, il s'agit de leur unique chance d'accéder aux études supérieures. 

  

Depuis 2020, et grâce à l’aboutissement d’un programme de formation des professeur.e.s de nos écoles, la préparation au Kankor prend la forme de cours supplémentaires assurés directement par les enseignant.e.s d'Afghanistan Libre. 

223

lycéennes ont participé à la formation et ont vu leurs capacités dans les matières scientifiques renforcées

85%

des filles qui ont bénéficié de la préparation au Kankor souhaitent poursuivre leurs études.

6

écoles localisées dans les zones rurales  du Panjshir et  de  Paghman.

IMG_0087.JPG

Dans la société dans laquelle je vis, je dois faire face à de nombreuses difficultés. Pour moi, ça a été l’ensemble des personnes autour de moi qui étaient fortement opposées à l’éducation des filles et au fait qu’elles quittent la maison pour étudier. Tout le monde a des problèmes mais une personne qui réussit est une personne qui fait face et qui trouve une solution pour aller de l’avant. J’ai pu participer aux cours d’informatique et d’anglais du programme des Classes Digitales en surmontant ces stéréotypes.

NOTRE PARTENAIRE

unnamed.png